Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

000 / LA GRANDE COURSE DES TEMPLIERS, 73km, 3400d+

Publié le par bigben

LA GRANDE COURSE DES TEMPLIERS, 73km, 3400d+, 2900 coureurs

Ce compte rendu je le fais le sourire aux lèvres ! Ma femme conduit, nous sommes "seulement" à Albi, encore 4h de route, donc en théorie, il y a moyen que je ponde quelque chose de bien ! (à la grande différence de mes 11 poules, qui elles, ne pondent plus ... ;) )

Allez c'est parti, commençons par la préparation : celle-ci c'est déroulée parfaitement, franchement je ne pouvais pas faire mieux.
J'ai commencé par travailler la vitesse en montagne avec des sorties rapides et la Skyrhune en objectif fin septembre (cette course m'a d'ailleurs bien défoncé) puis en octobre j'ai réussi à me faire de très grosses sorties (que ce soit vélo ou trail) sans gros pépin physique et en fractionné, mes temps n'ont jamais été aussi bons (merci à Guillaume Rousset pour la dernière séance de 400m !).
A la fin de la préparation, les 15km de la Nive une semaine avant les Templiers m'ont permis de confirmer que la forme était au rendez-vous ( j'ai tourné les 15km à 18.5km/h et l'après-midi je suis parti me faire 70 bornes en vélo avec cols à plus de 30km/h de moyenne).
Il était également temps que la course des Templiers arrive car je commençais sérieusement à saturer niveau course à pied et aussi à accumuler pas mal de fatigue.

Je me suis restreint au niveau chocolat et alcool et la dernière semaine j'ai vachement fait attention à ma nourriture ce qui m'a permis d'atteindre un poids de forme de 78kg (ça change des 87kg de mi juillet !) donc niveau poids, parfait, mais que c'est dur !!!

Vendredi soir : départ 21h30, direction Toulouse et dodo dans le super Opel combo de ma chérie !
Samedi matin : reprise de la route, arrivée sur Millau vers 12h30 et direction le resto pour manger de bonnes pâtes au roquefort pour moi ( et des pâtes de brun fadasses pour ma chérie ... lol )
Après, direction le village pour récupérer le dossard et passer voir le stand Endurance Shop ( mon partenaire sans qui je n'aurais pas eu de dossard ) et le stand Tom Tom.
Sans oublier le stand de la course d'Espelette et le stand Euskal raid ( qui organise l'Euskal trail).
Après avoir bavardé course à pied pendant un petit moment, retour au centre de Millau ou nous nous installons sur une terrasse pour attendre les 2 autres membres de mon équipe de choc : Maxou et Charly ( qui se tapent quand même 4h30 de route rien que pour moi ), si j'en ai pas de la chance !
Une fois tout le monde rassemblé, direction le resto pour la dernière pasta party !
Petite Leffe que je savoure. ( j'ai lu qu'une bière par jour était bénéfique pour la santé; ça se trouve c'est des conneries mais du coup ça me déculpabilise ! )
Je me casse bien le ventre ( enfin ! car pendant une semaine je me suis bien restreint ) et en retournant à la voiture pour aller dormir je me retape quand même 3 pains aux raisins bien dégueulasses (ils étaient un peu périmés ... ). En effet je me dis que pour le dernier soir, je peux bien me casser le ventre et manger n'importe quoi, c'est plus ça qui va changer la donne !
Mes frangins installent la tente, gonflent leur matelas avec beaucoup de mal et je pense que s'il s'agissait d'une poupée  ça aurait été beaucoup plus vite !
Leur nuit n'a pas du être des meilleures car forcément, qui dit matelas gonflable dit matelas qui se dégonfle ... n'est ce pas Charly ? ;)
La nuit fut bonne( petit épisode de la série Viking avant de se coucher) et le lendemain réveil à 4h00.
Dimanche 4h00 réveil ! Il fait pas chaud, environ 6°, et je prépare mon thé avec une moitié de gâteau sport Overstim, tout passe bien, c'est nickel ! Nous sommes garés à 400m du départ, c'est parfait ! On finit le petit déjeuner, je pars faire le pipi et aussi le caca de la peur ( ce qui fait encore 300 grammes de moins à porter, cool ! ) et c'est parti pour l'équipement . Je fais assez simple: cuissard, débardeur qui colle au torse et tshirt par dessus ( je mets toujours 2 couches car je suis très sensible au froid et j'ai pas envie de m'arrêter toutes les 15 minutes me vider ) et je rajoute une paire de gants et pour la première fois j'utilise des manchons que j'enlèverai lorsqu'il fera meilleur.
En chaussures, j'utilise les Adidas Raven ( j'en suis super content, niveau confort et tenue de route elles sont nickels ), et une paire de chaussette de running route  décathlon. Pour finir j'utilise une ceinture porte bidon Overstim qu'on ma donnée il y a quelques années, avec des bidons de 75cl ( le minimum obligatoire ). Je ne prends pas de bouffe car je compte manger une banane entière à chaque ravitaillement et ça devrait suffire. Dans les bidons je tourne au mélange moitié eau, moitié coca. Rien de plus !

Tactique de course : je me suis souvent fait la course dans ma tête, quelle tactique prendre, quelle place viser ...? Au début j'étais quand même confiant, je me disais qu'un top 5 serait jouable, mais lorsque j'ai vu le plateau des coureurs, surtout étrangers, j'ai vite revu mes objectifs à la baisse et un top 10 était plus envisageable. Du coup, ma tactique était de se situer au départ autour de la dixième place puis après, on avisera ! Et surtout ne pas dépasser les 160 pulsations par minutes .

05h00 : départ dans 15 minutes, je pars trottiner légèrement, mais je me dis que j'ai 7h00 de course qui m'attendent donc pas la peine de se fatiguer avec l'échauffement !
05h10 : dernier bisou à ma chérie et dernière accolade aux frangins avant le départ.
05h15 : après une présentation des athlètes qui s'affrontent pour un challenge France contre USA contre selection Européenne, le départ est donné sur la musique Améno (Era), ça donne vraiment des frissons! C'était  magique !
 

Km 1 : ça part assez tranquille, environ 16km/h, je ne ressens pas le froid, nous sommes un très gros peloton, ça discute à droite à gauche, on est tous frais !

Km 3 : on attaque les choses sérieuses. Première côte, je dois me situer dans les 20, je double, on me double, devant c'est parti plus vite, je laisse filer, mon cardio m'indique 150 à 155 bpm, et je reste à ce niveau. Au fur et à mesure de la montée, de petits groupes se forment et j'ai l'impression d'intégrer un groupe de "poursuivants" j'aperçois un autre groupe de 5 coureurs avec une trentaine de secondes d'avance sur nous.

Km 6 : fin de la première difficulté du jour, et on est parti pour presque 10km de chemins roulants, c'est parfait car c'est un genre de terrain qui me convient grâce à ma vitesse travaillée à l'entrainement.
Je fauche donc compagnie à mon groupe et fais l'effort pour revenir sur le groupe de "tête" on va dire, car à ce moment là, j'ai aucune idée de quelle position je suis.
Je crois qu'en fait il y avait 3 ou 4 échappés devant, ce qui fait que nous sommes en position 5/6/7/8. Très bien, c'est ce que je voulais !

Km 17 : c'est parti pour 4km de descente, ça descend vite mais c'est raisonnable par contre derrière ils ont descendu comme des boulets de canon, et 2/3 personnes me passent devant car ils vont vraiment vite et je préfère les laisser passer, faut garder du jus pour la suite et pas tout donner dès la première descente me dis-je.

Km 21 : Ravitaillement de Peyreleau et mise en oeuvre de mon équipe de choc : ils sont parfaits !!!!
Nath récupère mon bidon vide et m'en donne un plein. Elle récupère aussi ma frontale car le jour se lève.
Max me donne une bouteille pour boire de suite que je lui redonne une fois bue.
Charly me donne ma banane et promène mes bâtons . ( je lui avais demandé de prendre mes bâtons au cas où j'en chie énorme et en fait je ne les ai jamais utilisés)
Franchement je pense qu'on peut pas faire mieux, je ne m'arrête quasiment pas, tout va très vite, cette équipe est très professionnelle !

Km 22 : je repars en 6ème position, derrière Pascal Guiget et c'est parti pour une deuxième ascension. Je suis toujours en mode "je gère la fougère" , tout se passe vraiment bien un top 5 est envisageable me dis-je à ce moment.
 


Km 23 : un boulet de canon nous double : il s'agit de Sage CANADAY qui nous dépasse à une vitesse hallucinante, impossible de l'accrocher. On le laisse donc partir, en même temps c'était un favori donc on ne joue pas dans la même cour !

Km 24 : fin de la côte et c'est reparti pour une partie "roulante" que je fais en compagnie de Pascal, le rythme est bon et je suis toujours en mode économie car nous ne sommes toujours qu'en début de course.
Sur cette partie Sylvain Court ( champion de france de trail longue distance 2014 ) nous rattrape et nous double assez facilement pour disparaitre de notre champ de vision assez rapidement, lui aussi va trop vite pour moi à ce moment et je laisse filer.

Km 31 : ravitaillement de St André les Vézines, mon équipe est surmotivée et bat un nouveau record du monde de ravitaillement, c'est extraordinaire !!!!! :)
Je repars en compagnie de Pascal et à ce moment on aperçoit le 4ème.

Km 32 : Apercevant le 4ème, je mets la machine en route ! Je me dis que je suis bientôt à mi course et que maintenant, vu que je me sens vraiment bien je peux commencer à faire des efforts. Je rattrape donc le 4ème assez vite tout en lâchant Pascal, et je décide de prendre les choses en main !
 


Km 34 : à mon grand étonnenement je rattrape aussi Sage CANADAY dans la descente, je le double et je me dis qu'en montée et sur du plat il envoie du steak mais comme on peut pas tout avoir, forcément en descente il doit avoir plus de mal ... et tout ça me regonfle le moral car je dois être 3ème, c'est énorme, un podium se profile sans doute !!! :)

Km 36 : ça remonte et forcément Sage CANADAY me repasse devant mais je reste collé à ses baskets, tellement collé qu'il se plante de chemin et tel le mouton de base je le suis...! Tout ça doit nous faire perdre une minute, prout caca boudin !!!! Enfin on a quand même limité la casse mais ça a permis au 5ème de nous rattraper.

Km 39 : longue descente où je prends la tête mais je ne prends aucun risque, le rythme est bon mais sans plus, j'ai tellement de souvenir de crampes qui arrivent en descente que lors de toutes les descentes j'en garde sous le pied pour éviter ces crampes qui peuvent arriver en fin de parcours et te foutre en l'air ta course .
 


Km 43 : et pour changer, on remonte ! A la différence que là je décide de faire l'effort dans la montée, Sage CANADAY me talonnne et je veux pas le revoir me passer devant !
Et ça fonctionne, je me sens toujours super bien, dès qu'on peut courir je cours, j'arrive à bien relancer, je suis pas trop dans les tours, et Sage CANADAY lâche du terrain, que ça fait plaisir quand tout fonctionne !!! Je suis 3ème, génial !!!!

Km 45 : ravitaillement de Pierrefiche : mon équipe assure toujours autant avec le sourire. Qu'est ce que ça fait plaisir de partager ça avec la famille !
Et autre super bonne surprise, j'ai le deuxième qui repart du ravito lorsque j'arrive.

Km 46: Alors là, ni une ni deux une chasse poursuite est lancée !

Km 48 : et je refais rapidement mon retard sur le deuxième qui n'est autre que Sylvain Court et je le double. Celui-ci reste sur mes talons et je lui dis qu'il faut qu'on rattrape l'américain qui est devant nous, on est en France et ce serait bien qu'un français gagne !

Km 51 : fin de la petite montée, je dois avoir une petite minute d'avance sur Sylvain et en théorie le premier est à moins de 2 minutes. Quel suspense! Et  le podium se profile à l'horizon car je me sens toujours assez frais et bien .
 


Km 52 : tout ne peux pas être parfait et Sylvain me rattrape dans la descente, il va super vite le bougre !!! Après plus de 50km de course il m'a impressionné de descendre à cette vitesse, ça va être chaud chaud chaud la fin de course !!! Surtout qu'on nous annonce le premier à 30 secondes: on va le croquer oui !!!!

Km 53 : on rattrape le premier, la jonction s'est faite facilement, et on va finir la descente à 3. Dans ma tête je me dis que j'ai vraiment un coup à jouer car en côte j'ai l'air d'aller plus vite que Sylvain, et vu qu'on a rattrapé Zach MILLER je me dis qu'il doit être cuit et que ça va être une formalité.

Km 55 : fin de la descente et là franchement j'ai perdu un oeil, Zach MILLER nous a mis une accelération de fou, il a démarré et j'ai même pas pu le tenir 30 secondes, j'ai du le laisser partir à contre coeur mais cette accélération nous a fait exploser, Sylvain a laché du terrain sur moi et nous nous retrouvons donc tous isolés.
Après cette accéleration je me suis dis que cet américain était vraiment un Monsieur et qu'il s'amusait avec nous: il nous laisse revenir et repart comme si de rien n'était, dans ma tête je me disais "respect Monsieur" !
En terme d'écart je devais avoir une minute de retard sur le premier et une minute d'avance sur Sylvain je pense.

Km 62.5 : ravitaillement en eau à Massebiau, je prend les 15 secondes qui vont bien pour remplir ma gourde, une longue côte nous attend et je veux continuer à bien m'hydrater.
Et là il y avait un public monstrueux avec une ambiance de fou digne du Tour de France, ça donnait des frissons ! Des encouragements à la pelle, des "allez Benoit" à fond les bananes, franchement c'était super ! Mais pour revenir aux choses sérieuses j'attaque la côte avec une minute trente de retard sur l'américain. Je me dis c'est pas grave, on continue sur un bon rythme pour assurer une deuxième place qui me satisfait déjà pleinement !
Je garde une oreille derrière pour écouter lorsque le public allait encourager Sylvain qui doit être troisième, car j'ai toujours peur d'un retour ! Mais je n'ai jamais entendu le public ce qui signifie que je devais avoir un écart supérieur à 2 minutes sans doute.
La montée se passe bien, mon rythme est toujours bon, pas de crampes en vue, c'est génial !
 
Km 66 : ravitaillement de la Cade : seul Charly est là pour me ravitailler ( toujours avec les bâtons d'ailleurs ! ) car Nath et Maxou sont vite redescendus pour ne pas louper mon arrivée. Ravitaillement express, avec toujours une banane que je mange même si je n'ai pas faim, mais mieux vaut prévenir que guérir, je sais qu'il reste 45 minutes de course et on ne sait jamais, un coup de bambou peut arriver n'importe quand.
On m'annonce le premier à 45 secondes, punaise, il est vraiment pas loin mais est-il en mode économie ou en mode je suis fatigué ? Car après le coup qu'il nous a fait en accélérant comme un dingue toute à l'heure, je m'en méfie.
Il reste une descente et une montée plus la descente finale et je décide de continuer sur mon rythme, je ferai l'effort dans la dernière montée me dis-je.
 
 
Km 67 : J'ai un visuel sur Zach Miller, je dois être à moins de 30'' de lui, la vache, je vais revenir sur lui, je le sais, mais vais-je réussir à le dépasser ? ça reste une grosse inconnue mais quel suspense pour la course !
 
Km 68 : nous sommes quasiment à la fin de la descente et je fais la jonction, ça y est, c'est fait ! Et bonne nouvelle pour moi, il n'avance pas très vite et je le double très facilement en prenant vite de l'avance. C'est gigantesque, je suis en tête !!! De plus je sais que mon rythme est toujours bon et que derrière c'est pas prêt de revenir si je continue comme ça !
J'attaque la dernière montée comme une balle, mentalement je suis à bloc et physiquement tout va très bien, pourvu que ça dure !
 
Km 69 : qu'est ce que ça monte ! J'imaginais vraiment pas une montée aussi difficile pour finir, heureusement que j'ai pas fait de reconnaissance car cette montée est vraiment mortelle avec des passages où nous sommes obligés de mettre les mains pour grimper.
Mais je baisse pas de rythme, hors de question que derrière ça revienne et qu'on m'ait en ligne de mire donc je fais l'effort pour avoir le meilleur rythme possible en montée jusqu'au sommet.
 
Km 70 : enfin, sommet atteint ! Je pense avoir une bonne avance, plus que 3km de descente et à moins d'une catastrophe, je sais au fond de moi-même que ça va être une course gagnée ! Faut juste assurer en descente,ne pas se blesser,ne pas tomber, ne pas se perdre, et garder encore un maximum de lucidité !
 
Km 70.5 : des débuts de crampes aux mollets arrivent, c'est très léger mais faut continuer à courir un maximum à l'économie, comme en début de course avec de petits pas.
La descente se passe bien, c'est raide et caillouteux mais agréable, surtout lorsque l'on est en tête des Templiers !
 
Km 72 : J'attaque le dernier kilomètre, j'ai les larmes qui arrivent aux yeux tellement l'émotion est grande, je vois l'arrivée, qu'est ce que c'est bon !!! L'avance acquise me permet de ralentir et de profiter pleinement de mon arrivée pour que ces images restent gravées à jamais dans ma petite cervelle de poulet !
 
Km 73 : me voilà à 300m de l'arrivée, j'ai les larmes aux yeux, pourquoi cela m'arrive-t-il ? Quelle chance j'ai ! Je comprends pas: comment je peux me retrouver devant toute cette élite ? Quelle chance de pouvoir arriver tranquillement et de savourer ces instants !
 
 
Km 73.1 : j'ai l'impression d'être au tour de France, tout le monde applaudit, les enfants ont le sourire et me tendent leurs mains, je prends du plaisir à leur taper dedans, quel bonheur, c'est vraiment le pied ! Se faire acclamer de cette façon donne vraiment des sensations de fou, j'en ai vraiment de la chance !
 
 
Km 73.2 : dernier 100m, mon dernier objectif pour que ce soit parfait est de pouvoir embrasser ma femme et serrer dans mes bras mes frères, et comme tout est parfait, je les aperçois avant de passer la ligne, quel bonheur !!! je prends donc les quelques secondes qui vont bien pour faire un bisous salé à ma dulcinée et faire une grande accolade à mes frères, d'ailleurs même charly a réussi à redescendre avec une voiture du dernier ravitaillement ( merci à l'assistance de Sylvain Court car ce sont eux qui ont pris notre Charly national ! ) pour arriver à temps me voir franchir la ligne .
 
73.3 : ça y est ! Je passe la ligne en vainqueur, je l'ai fait ! Je ne l'avais jamais envisagé, même pas en rêve; mais j'y suis. Les sensations avec la Saintélyon 2013 sont similaires, j'ai du mal à réaliser, je comprends pas, j'aimerais avoir mon assistance dans mes bras, le speaker me dit de me mettre à droite, à gauche, en haut, en bas, ... Mais une certaine réalité me rattrape vite.
Premièrement, je pense énormément à mon assistance sans qui la victoire aurait été impossible, puis deuxièmement, j'en ai chié, j'ai eu mal, je me suis battu contre moi-même à courir, marcher, relancer ... et j'ai la chance de gagner. Mais d'autres personnes vont mener un combat différent ... je pense fort fort fort à elles !!!
 
 
Trois minutes après, Sylvain Court arrive, on se congratule, 2 français aux 2 premières places c'est super !!!
 
 
Sylvain a vraiment un super état d'esprit, je pense que c'est un super mec même si je ne le connais pas encore beaucoup ! Pendant que Sylvain parle au micro j'en profite pour aller voir ma femme et mes frères, pleins de personnes me félicitent, c'est super, les fondateurs de trail runners foundation sont aussi là avec un sourire énorme ( voici leur site http://trailrunnerfoundation.com/, le concept est génial et noble ! )
Merci aussi aux coureurs du club de la sara korrika qui m'ont bien encouragé !
Après je retourne féliciter Alex Nichols qui termine 3ème après une super gestion de course et une belle remontée
Sage Canaday annoncé comme le favori arrive en 4ème position à plus de 8 minutes de moi. Je finirai avec Zach Miller qui terminera 5ème en finissant la course au mental mais dans un sale état. Il aura payé cher sa façon de courir qui aujourd'hui n'a pas fonctionné ...
Le 3ème français est Manu Gault qui finira 7ème.
 
 
Le speaker nous fera faire un tour d'honneur, ce qui me gène un peu car certes on finit dans les 3 premiers mais ça fait pas un peu "je me la pète" de faire un tour d'honneur ?
Toujours est-il qu'on l'a fait, puis après, c'est remise des prix !
Franchement j'avais envie de sauter de joie dans tous les sens, de danser tellement j'étais content mais faut savoir se tenir !
Une super surprise m'attend : j'ai gagné un truc pas mal, mais vraiment pas mal du tout : en plus de l'énorme trophé et d'une invitation pour l'année prochaine au festival des templiers, j'ai accumulé 2 primes : 2000 euros pour le vainqueur et 1000 euros du 1er français ! Je savais même pas qu'il y avait de l'argent à gagner, c'est encore une cerise sur le gâteau ! Je sais que l'argent dans le trail est tabou mais sur ce blog je me dois de tout dire !
 
 
 
A l'issue de la remise des prix, contrôle anti-dopage ! J'y avais déjà eu le droit lors de la skyrhune donc j'ai vite vite vite bu 4 litres d'eau pour faire vite vite vite pipi !
En attendant que ça vienne on discute avec Sylvain et Miguel Heras qui se font également contrôler. Ma chérie a pu me rejoindre, que ça fait du bien de la voir !
Sur le coup, ces contrôles sont un peu chiants car on a envie de profiter de sa victoire avec les gens qu'on aime, de boire des bières et s'en mettre une petite, mais c'est quand même une bonne chose car ça permet au trail de rester clean, enfin je l'espère ! et ça permet aussi d'enlever toute suspicion.
 
 
Après le contrôle, direction la tente ou un super buffet était à disposition pour les coureurs ( avec du pain, pâté, fromage, roquefort, jambon ,saucisson, ... ) , je mange beaucoup de pain roquefort, je discute avec Pierre BUSTINGORRY qui finit à une jolie 54ème place puis je pars rejoindre mon équipe de choc qui m'attend depuis un moment .
Nous discutons vite fait mais je suis gêné qu'ils m'attendent depuis tous ce temps donc je leur propose de les inviter à manger (avec 3000 euros en poche c'est plus facile ! ;) )
Arrivé à la voiture on se boit une bière quand même, puis vu qu'il est 15h00, il n'y a pas 150 000 restos ouvert le dimanche donc direction le mac do pour se casser le ventre.
 
 
16h00 : on a bien mangé, je suis plein comme un boudin, je remercie encore mes frangins d'être venus, et on se quitte car on a beaucoup de route qui nous attend.
 
16h30 : 1ère pause pipi, toute l'eau bue durant le contrôle anti-dopage s'évacue ...
 
17h00 : 2ème pause pipi ...
 
17h30: 3ème pause pipi ...
 
20h30 : 4ème pause pipi, il y a du mieux, j'ai tenu 3h00 !!!
 
21h10 : passage au bar Didier d'Ustaritz récupérer 2 bonnes pizzas que Julien nous a préparées et qu'il nous offrira tellement il était content que je gagne les templiers, qu'est ce que c'est gentil !
 
21h20 : retour à la maison, j'ai les félicitations de mes beaux parents,de Laurence, et de mon fiston ! Maintenant place à la bouffe et  la récupération ( et vivement ce week end qu'on s'en mette une bonne aussi ! )
 
En ressassant la course dans ma petite tête, je pense avoir choisi la bonne tactique, c'est à dire de patienter, ne pas répondre aux attaques des adversaires, courir dès le début à l'économie, ne pas dépasser les 160 bpm, et pour finir bien boire et toujours manger une banane à chaque ravitaillement, même si la faim ne se fait pas sentir.
Autre super point positif : aucune ampoule, aucun échauffement, aucune douleur articulaire ou osseuse, c'est vraiment super et c'est de bon augure pour la reprise de l'entrainement.
 
J'aimerais remercier spécialement tous les basques qui m'ont soutenu, encouragé, mon assistance de choc pour les ravitaillements de niveau interstellaire, l'organisation et les bénévoles des templiers sans qui rien ne serait possible, mes beaux parents et lolo qui ont gardé les enfants, et pour finir Yann COUANON et Julien GRELOT d'Endurance Shop Bordeaux qui me soutiennent et qui m'ont permis d'avoir ce dossard en SAS élite.
 
Pour finir quelques données : fréquence cardiaque moyenne durant la course, 143 bpm, fréquence max, 159, et mon ravitaillement s'est limité à de l'eau mélangée à du coca et 4 bananes !
 
Je pense que presque tout est dit même si j'ai du oublier beaucoup de choses !
Ciao ciao et comme diraient les skieurs de shangaï :
PPPPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 
Attention à pas boire trop de bière, voilà à quoi on pourrait ressembler ... ;)
 
 

Voir les commentaires

merci merci merci merci !!!!!

Publié le par bigben

merci encore à tous pour vos messages, ça me touche énormément, je répondrai à chacun dans la semaine car retour a la réalité et boulot !

Le compte rendu sera fini au plus vite !

encore merci merci merci !!!!

Voir les commentaires

SEMAINE 42

Publié le par bigben

semaine du 20 octobre au 26 octobre 2014

  lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
km 22.7   14.8   10   73
tps 2H24   1H01   41'   6h36
vit.moy 9.8   14.4   14.6   11
fc moy 120   122   115   143
fc max 142   157   158   159
d+ 1300   300   50   3400
  trail cool R tour benoit R 10 lignes droites R templiers

Ca y ai, préparation finie, tout est ok, ça ne pourrait être mieux !

Maintenant il n'y a plus qu'à esperer que tout se passe bien lors de la course, car rien n'est gagné d'avance et tout se passe tellement bien que ça parait même suspect !

De plus j'ai les skieurs de shangaï (mes frerots max et charly) qui seront de la partie accompagnée de ma femme, si j'en ai pas de la chance ! Alors avec une assistance de 3 personnes qui viennent spécialement pour moi et tous les encouragements que je reçois je vais commencer à avoir de la pression ! ;)

Nous démarrons vendredi soir avec une halte vers toulouse pour arriver sur millau samedi vers midi je pense.

Merci à tous pour vos messages et comme on dirait :

PIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Voir les commentaires

SEMAINE 41

Publié le par bigben

semaine du 13 octobre au 19 octobre 2014

  lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
km 22 14.6 12.7/17.1 44/22.4 30.5   15 / 71
tps 1h27 1h06 57'/1h09 1h22/2h14 2h57   48'45 / 2h22
vit.moy 15.2 13.2 13.4/14.9 31.9/10.1 10.3   18.4 / 30
fc moy 135 124 124/122 120/132 131   158 / 116
fc max 155 170 154/153 154/153 151   166 / 148
d+ 200 50 80/60 500/1500 1600   50 / 900
  2x20' seuil forêt chiberta / 34km vélo 10x400  en 1'06 , 1'07 / 34km vélo footing à jeun / fartleck vélo/ trail trail R 15km de la nive / vélo

Préparation pour la grande course des templiers terminées, enfin !!!

Ca commençait vraiment à être dur, la fatigue était là et j'ai vraiment du me faire violence pour aller faire certaines séances, mais bon c'est fait, je pense que je ne pouvais pas faire mieux, physiquement j'ai jamais été aussi bien, la preuve en ai mes chronos lors de la séance de frac mardi sont excellents et dimanche lors des 15km de la nive j'ai battu mon record en tournant à quasiment 18.5km/h de moyenne.

Donc tous les voyants sont vraiment au vert, en plus j'ai ma femme qui m'accompagne dimanche pour me faire mes ravitaillements et aussi un skieur de shangaï ( mon frère maxime de Lyon) qui va faire le déplacement pour voir ça. Sans compter tout les potes du pays basque qui seront présents lors des diverses courses.

La pression monte donc doucement, surtout que les organisateurs "m'ont découverts" et je ne serais plus incognito, mais c'est le jeux ma pauvre lucette ! ( d'ailleurs ça devrait m'aider à démarrer dans le SAS élite car à la base j'y suis pas lol )

La semaine prochaine ça va être étude du parcours, on va se pencher sur les ravitaillements ( ça va être eau / coca / banane ) et puis on va essayer d'en profiter un max, surtout pas de blessure et pas de pétage de pile !

En ce qui concerne ces derniers jours qui arrivent je vais garder une certaine activitée journalière (petits footings et toujours un peu de vélo) mais assez light on va dire, on fera ça en grande partie à la sensation, et puis samedi départ avec ma petite chérie sur Millau !

IL ME TARDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ;)

CA VA CHIER  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Voir les commentaires

SEMAINE 40

Publié le par bigben

semaine du 06 octobre au 12 octobre 2014

  lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
km 179 25.2 42 3km860 65   70.7
tps 7h05 1h34 5h53 12' 8h30   2h23
vit.moy 25.2 16 7.1 19.3 7.6   29.6
fc moy 103 140 112 157 110   117
fc max 139 152 142 165 150   150
d+ 3000 0 3100 0 4000   900
  vélo ustaritz iraty larrau mauléon ustaritz 2x30' à 17.2km/h trail parcour marathon montagne bidarray test cooper pas de rolland /baigura /jara /iparla /artzamendi /pas de rolland R vélo

La semaine commence très bien avec une super sortie vélo et le col d'iraty toujours aussi dur (surtout les 4 premiers kilomètres à 11%) !

Esperons que la cuisse tienne le choc pour se faire de grosses sorties trail cette semaine !

Quelle sortie ce vendredi ! La préparation pour les templiers s'annonce bonne de ché bonne !

Fin de semaine ! Le but était de faire des heures consécutives et avec le vélo et les 2 grosses sorties trail, mission accomplie ! Physiquement j'ai juste le tendon d'achille qui a chauffé mais à part ça tout va bien ! Donc je suis très satisfait de ma semaine !

J-15 jours avant les templiers, la semaine prochaine je ne sais pas encore comment je vais m'entrainer mais je vais essayer de faire des séances de qualité style fractionné et seuil, puis en fin de semaine une ou deux dernière sortie montagne,avec pourquoi pas le dimanche participer aux 15km de la nive (c'est tout tout plat) enfin le plus gros a été fait .

tchussssssssssssssssssssssssssss !!!!

 

Voir les commentaires